Écriture·L'imaginaire de mon esprit

soie, lin ou l’autre

Soielunoulautre - EnteteV3

SOIE, LIN OU L’AUTRE

Aélia, jolie petite douceur.
Souffle de vent sous tes pas, tu voles avec ta robe longue qui recouvre ton corps. Ingénue, l’ange tombée du ciel, tu intimides de ton sourire niais et tes yeux remplis d’étoiles. Tu es si fragile, regarde toi,
tes lèvres rosées, qui semblent trembler
tes longs cheveux qui te cachent du monde, à l’abri
tes yeux bleus océan, fais bien attention à ne pas te noyer
Aélia, Aélia, Aélia.
Sensualité, un souffle s’échappe puis la langue danse pour prononcer ton prénom.
Il faut le murmurer, le garder secret, le chuchoter.
T’appeler pour ne pas te faire peur, lentement, chaque syllabe.
Pas trop pour ne pas t’effrayer.
Aélia, silhouette lascive.
Ton corps qui se mouve au rythme de tes battements de cœur, tes formes qui s’imaginent, qui se dessinent, dans les esprits coquins, prisonnières des mains qui te maintiennent, sous des caresses érotiques.  Tu es si désirable, regarde toi,
tes lèvres charnues, véritable appel au pêché,
tes cheveux qui caressent les corps
tes yeux bleus étoilés qui font voyager.
Aélia, Aélia, Aélia.
Sensualité, un souffle s’échappe puis la langue danse pour prononcer ton prénom.
Il faut le savourer, s’en délecter, ne jamais s’en lasser.
Le répéter encore et encore, si fort, dans un gémissement, un cri, peut-être même te le crier.
Pour ne pas que tu t’en ailles.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s