Écriture·L'imaginaire de mon esprit

la délicatesse d’une ecchymose

Delicatesseecchymose - EnteteV3

LA DÉLICATESSE D’UNE ECCHYMOSE

et tu aimes, es-tu aimes, hé tu M.

comme un coup de foudre, un coup de poing, une claque d’aile, d’un battement de papillon, d’une fourmilière dans l’épiderme, un ouragan dans le ventre.
c’est des baisers dans le cou, des doigts qui s’entremêlent, des sentiments qui font bam, boum, splack ! dans le cœur, et des mots.
des tas de mots, des mots doux, des mots d’amour, des mots inventés pour toucher au-delà de l’âme, des mots qui caressent, des mots qui fouettent et des mots qui font mal, qui font mâle.
des tas de moments, à courir au tout bout de la rue, à sauter du haut d’un gratte-ciel, à grimper à l’extase, à escalader les épreuves et à chuter dans le vide.
à tomber…
à tomber amoureux…
à remonter la pente,
pour encore mieux s’aimer.

 
et tu t’en vas, et tu t’en, et tu t’

comme une évidence, il faut se rendre, l’accepter, la blâmer, la saisir, la saccager mais la respecter.
pour se protéger, continuer de vivre, de vivre, de vivre,
pour vivre il faut être caché, alors caches-moi, oui caches-moi de toi,
parce que je peux plus, j’en peux plus, de toi, de nous, de moi,
il le faut, faux, pas vrai, mais il le faut,
m’en aller, au loin, au loin de toi,
parce que je t’aime,
je m’en vais,
parce que je t’aime,
je dois vivre,
parce que tu m’aimes,
aime.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s