Écriture·L'imaginaire de mon esprit·Photographie

Il y a ces matins

Il y a ces matins, où le réveil se fait en douceur, ces moments où l’on reprend pied dans la réalité après avoir passé des heures dans les bras de Morphée.
Les yeux qui picotent, qui grattouillent, qui restent encore fermés parce qu’on peut. Et mes bras qui te cherchent, mon corps qui vient se coller à toi pour être bien.
Les paupières qui se soulèvent, la lumière du soleil qui vient se refléter contre ta peau et le plaisir amoureux de voir ta figure du matin, toute endormie.
Et il y a ces matins, où la sonnerie me sort une seconde fois de mon sommeil, cet instant où il faut choisir de démarrer sa journée du bon pied.
Les pensées qui s’entremêlent, le cerveau qui se met en marche, qu’on ralentit vite parce qu’il est encore tôt et qu’on a d’autres choses à faire avant.
Alors on s’étire, doucement, on se lève en même temps que le soleil, on prend le temps de se relaxer avant de démarrer cette belle journée.

 

IMG_5058

Publicités

Une réflexion au sujet de « Il y a ces matins »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s