Être étudiante

Empara : apprendre autrement

Illust Empara Photo

Je suis quelqu’un de dispersée. J’ai beau mettre tout en œuvre pour m’organiser, avec des agendas, to-do list, semainier et compagnie, ça marche jamais à 100%. Parce que je n’arrive pas à me focaliser. Je n’arrive pas à choisir. J’ai envie de faire dix milles choses à la fois, celles obligatoires comme le BTS ou ma formation, celles nécessaires comme le ménage, le linge et manger tiens, pourquoi pas, ça peut être utile, celles qui font du bien tout simplement,  comme du yoga, de la lecture, un bon bain, et puis les autres personnes aussi, appeler ma maman, profiter de mon chéri et il arrive même que je passe des journées chez des amis.

Et au milieu de tout ça, apprendre, progresser, toujours et encore cette curiosité qui m’anime, l’envie de me renseigner sur l’actualité, les lois, l’économie, la politique, l’envie de parfaire mes connaissances en nutrition, sur la religion, ouvrir mes idées sur le sexisme, le féminisme, le polyamour ou les personnes LGBT+, prendre des claques émotionnelles avec des designs à couper le souffle, des films à tomber …

Trop de choses et jamais assez – de temps, de sujets, de mémoire…

Et aussi, la photographie. En voir et en faire. Améliorer ma technique, améliorer mon regard, améliorer mon esprit.
C’est ce que j’ai pris le temps de faire pendant deux journées complètes grâce à la formation d’Empara.

Empara est parfaitement résumé par cette vidéo où le fondateur explique la façon dont ils fonctionnent mais aussi leur philosophie qui m’a complètement séduite.

Je trouve cette idée juste complètement incroyable. C’est un système qui fonctionne aux États-Unis par exemple mais qui est très peu présent en France et j’irai même jusqu’à dire qu’Empara est un précurseur ici. Le principe de vouloir rendre accessible le savoir et les connaissances, dans des domaines variés et par des professionnels, sur le simple plaisir de partager et d’aider les gens à changer de vie par passion .. c’est formidable. Je suis en plein dans le public cible : quelqu’un de curieux, qui aime apprendre, qui cherche à se professionnaliser mais qui est bloquée par ses finances. C’est une chance folle pour moi de pouvoir avoir accès à des formations de ce style avec des passionnés, alors j’en attendais énormément.

La formation que j’ai suivi s’intitule « Photographe : trouver son identité », qui aborde des thèmes divers comme se comprendre soi et ses aspirations pour mieux les faire transparaître dans nos photographies, la cohérence d’une marque, la gamme couleur, comment présenter son travail, etc. Un savant mélange de photographie, de communication et de graphisme qui avait tout pour me plaire ; même si je ne savais pas ce que j’allais véritablement apprendre (puisque ce sont mes domaines d’études).

Et je n’ai pas été déçue. Parce qu’en plus du professionnalisme de la formation proposée par Empara, la véritable plus-value a été indéniablement le formateur : Michael Ferire. Cette personne m’a juste bluffée par sa personnalité, que ce soit dans sa manière de concevoir la photographie, le design ou presque la vie d’une manière générale. Pourtant, au début, quand j’ai vu son travail photographique, je l’ai trouvé excellemment bien réalisé techniquement mais sans être la forme émotionnelle qui me touche, j’avais donc peur de ne pas avoir la même vision de la photographie.
Et pas du tout. Sa façon de présenter ses travaux, la manière dont il appréhende la photographie, ses connaissances sur la psychologie et le marketing qui renforce ses positions. C’est un condensé d’assurance dans son identité juste bluffant. J’ai énormément appris sur ses deux jours et je peux même affirmer que, lorsque je prendrais le temps d’appliquer tous les conseils que j’ai noté pour mon identité, mon travail photographique en ressortira bien meilleur, sans même avoir touché ma technique.
C’est juste fou, c’est juste génial.

Le seul point négatif que j’ai ressenti, c’était la longueur de cette formation. Je n’ai absolument plus l’habitude de rester 5-6h à écouter les paroles d’une personne. J’avais l’impression d’être « passive », un peu amorphe à boire les paroles du formateur. Et tellement d’autres choses à faire, l’envie de s’enfuir pour avancer un autre domaine. Mais non, il ne fallait pas, parce que cette formation était vraiment indispensable et je n’ai pas regretté. Puis ce défaut vient de ma personnalité.
Et je peux assurer que, si j’en avais les moyens, j’aurai acheter cette formation : pour moi, pour avoir ce live en tête, pour avoir les documents supplémentaires et aussi pour soutenir le projet.

Alors j’ai juste envie de dire : merci Empara ; merci Michael Ferire. Et à bientôt.
Et vous, là, foncez découvrir Empara. Et donnez-moi des nouvelles.

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Empara : apprendre autrement »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s